us_flagFR_flagNewsletter

Le Puisatier de Garizim.

Source: Jean 4,24


L'Esprit de vérité, dis-tu?
Je vais t'apprendre trois choses sur l'Esprit de vérité.

Écoute, je suis le puisatier qui a creusé ce puits. Ce n'est pas un puits comme les autres. Dans dix mille années, les gens en parleront encore. D'abord à cause de sa profondeur, c'est le puits le plus profond que je connaisse. Il fait presque quatre-vingt-trois coudées, c'est à dire exactement quarante-six de tes mètres. J'ai mis des années à creuser ce calcaire gris et coupant, mais au final, l'eau est arrivée.

Cependant, parce qu'il a rapidement eu la réputation d'être un puits très profond, les gens ont voulu vérifier. Et nombreux sont ceux qui ont pris une pierre et l'ont jetée dans le puits pour évaluer la durée de la chute. Au cours des siècles beaucoup de cailloux ont ainsi été jetés et la profondeur a donc diminué. Lorsqu'elle a atteint un peu plus de quarante et une coudées, soit exactement vingt-trois de tes mètres, ceux qui vivaient là, les successeurs de Jacob, ont décidé de boucher le puits, car depuis bien longtemps déjà, il n'y avait plus d'eau.

Alors tu vois, lorsque tu demandes une preuve à l'Esprit de vérité, celui-ci la tire de lui-même. D'où pourrait-elle venir d'ailleurs que de lui même?
Et donc à chaque fois qu'il te donne une preuve, un peu de vérité est détruit, car peu à peu la pierre remplit le puits. Si donc tu veux conserver l'Esprit de vérité intact, tu dois renoncer à lui demander des preuves. Ou si tu préfères: la preuve convient à ta nature, mais altère la sienne. C'était la première chose.

Et voici la deuxième chose: tu veux savoir pourquoi les preuves altèrent sa nature, mais non la tienne?
C'est très simple, c'est à cause de l'infini. La vérité touche l'infini parce qu'elle est en toutes choses.

Note que je n'ai pas dit qu'il n'y avait qu'une seule vérité, cela serait stupide, j'ai juste dit que la bouche qui les prononce est unique.
C'est pourquoi l'Esprit de vérité est infini, il est en toutes choses.

Et plus une vérité est profonde, plus elle s'approche de Dieu qui est au-delà du fond de ce puits. Cependant, pour toi, après le fond il n'y a plus de puits. Ou dit autrement: l'infini ne t'est pas accessible.
C'est pourquoi ton caillou blesse l'Esprit de vérité: il l'éloigne du fond.
Ainsi les preuves altèrent sa nature en l'éloignant de sa source.

Quant à toi qui ne peut pas saisir dans tes mains une chose infinie, une pierre te convient très bien pour demander une preuve, mais lorsque tu la jettes, c'est lui qui la reçoit. Parole de puisatier.

Cependant, tu n'es pas obligé d'y jeter un caillou. Tu peux me croire, je suis celui qui a creusé cette roche afin qu'existe ce puits. Je sais ce qu'atteindre le fond veut dire et qu'il y a plusieurs manières d'y parvenir. Il y a bien longtemps, un homme est venu ici qui expliqua que l'on peut aussi y jeter sa soif si on veut être désaltéré.
Que signifie «jeter sa soif» au fond d'un puits?
Cela ne veut pas dire s'en débarrasser. Cela veut dire apporter quelque chose à l'Esprit de vérité qui soit conforme à sa nature.

Tu veux savoir quoi?
C'est là la troisième chose que je voulais te dire. Regarde dans le puits, hume l'humidité, sent la fraîcheur, perçoit l'écho de ton souffle qui se répercute sur les parois. L'Esprit de vérité est là, quelque part, respirant l'air que tu respires. Aussi attentif que tu peux l'être.

Si tu t'habitues à sa présence sans rien lui demander, tu finiras par le reconnaître. Un peu à la manière d'un animal qui a soif et qui ressent à une grande distance la présence de l'eau.
Et lorsque tu le reconnaîtras, il te reconnaîtra aussi.

Alors, dès cet instant, plus jamais tu n'auras soif.