us_flagFR_flag

Des cochenilles pour Nicodème.

Source: Jean 3,3-8


Cent livres de myrrhe et d'aloès. Pour l'embaumement.

Te rappelles-tu ce qu'il t'a dit lorsque tu étais nuitamment venu lui parler?

Il t'a dit ''tu dois mourir par la chair pour renaître par l'Esprit.
Mais pour cela, tu dois d'abord être né par l'Esprit.''

Ou dit autrement: tu dois être touché par l'Esprit de ton vivant de chair.

Nicodème, aujourd'hui est le jour de ta mort, et il pleut des cochenilles dans ton cerveau. Comme les tamaris du Sinaï, tes neurones ont lié leur sort à la nuit, puis au soleil levant. Et comme les tamaris, leur bois a frémi à la beauté et à la chaleur de l'aurore, et grâce à ce frémissement les cochenilles se sont réveillées.

Elles étaient là depuis le début de l'arbre, car elles lui sont indispensables. Alors des pensées sucrées et nourricières ont commencé à s'étendre dans ton esprit. Elles ont glissé le long des branches, ont coulé sur tes joues, puis sont tombées au sol d'où des enfants les ont ramassées.

Je le sais: tu as profondément cru que cet homme était la vérité. C'est-à-dire que tu as vu que rien en lui n'était faux.

Cent livres de myrrhe et d'aloès. Pour l'embaumement.
Crois-tu que les tamaris du Sinaï puissent, tous ensemble, exsuder la manne qui nourrira ta dernière aurore?

Il était mort. La myrrhe et l'aloès te brûlaient les doigts. Tes mains ont glissé sur son corps meurtri. Tes larmes se sont mélangées aux parfums dont tu l'enduisais.
Mais bientôt, il renaîtra par l'esprit.
Alors les tamaris grandiront et la myrrhe et l'aloès deviendront inutiles.

Nicodème, cette dernière aurore est ton crépuscule. Bientôt ton sépulcre se garnira. Alors, goûte au suc qui s'écoule de ton esprit. C'est le Don de Dieu.